Vue d’ensemble

Le développement des jeunes est au coeur de vos et nos priorités. Comme vous n’êtes pas sans savoir, la pratique d’activités physiques est associée à une multitude d’éléments favorisant le mieux-être des élèves. Nous vous proposons les équipements adaptés à vos jeunes.

Comme mentionné, la pratique d’activités physiques favorise la condition physique, les habitudes de vie saines, les habiletés cognitives et la réussite scolaire, la santé physique, le bien-être psychologique et la santé mentale ainsi que les compétences sociales des jeunes.

Il est bien connu que pour faire de l’activité physique toute la vie on doit éprouver de la confiance en situation d’activité physique; et cette confiance, à l’âge adulte, est issue la plupart du temps des expériences favorables acquises durant l'enfance et l’adolescence. C’est là que votre rôle entre en jeu.

Nous avons la solution afin de travailler ensemble au développement physique de vos jeunes. Nos équipements, avec leurs éléments de sauts, de grimpe, de pousser et tirer travaillent différentes habiletés motrices fondamentales et sont aussi un formidable espace ludique pour développer la dernière des composantes; la force musculaire, qui s'étend de 13 ans à 18 ans.

TREKFIT pour le développement physique des jeunes

Les équipements TREKFIT

Parfait pour la cour d’école, sélectionnez la gamme d’équipements qui rejoint le plus vos jeunes.

Vous avez des questions concernant TREKFIT à votre école ?

Contactez-nous

Clientèle

Nous savons maintenant qu'au Canada, seulement 35 % des élèves d’âge scolaire sont suffisamment actifs.

Les recommandations minimales sont de 60 minutes d’activité physique d’intensité modérée à soutenue par jour pour les jeunes.


Pourtant, la pratique d’activités physiques est associée à une multitude d’éléments favorisant le mieux-être des élèves. Apprenons en un peu plus sur l’activité physique chez les jeunes.

L'activité physique chez les jeunes

Détails

Au Canada, seulement 35 % des élèves d’âge scolaire sont suffisamment actifs pour atteindre les recommandations de 60 minutes d’activité physique d’intensité modérée à soutenue par jour (ParticipACTION, 2018). Pourtant, la pratique d’activités physiques est associée à une multitude d’éléments favorisant le mieux-être des élèves tels que la condition physique, les habitudes de vie saines, les habiletés cognitives et la réussite scolaire, la santé physique, le bien-être psychologique et la santé mentale ainsi que les compétences sociales (Kino-Québec, 2011).

Il est bien connu que pour faire de l’activité physique toute la vie on doit éprouver de la confiance en situation d’activité physique; et cette confiance, à l’âge adulte, est issue la plupart du temps des expériences favorables acquises durant l'enfance et l'adolescence.

C'est l'ensemble des activités pratiquées chez les jeunes qui serviront à développer ce qui est commun d'appeler le savoir-faire physique. S'il est absent, plusieurs jeunes abandonneront l’activité physique et le sport au profit de passe-temps inactifs.

Le savoir-faire physique est constitué d'habiletés motrices tel que: courir, sauter, lancer, attraper, nager, patiner, grimper, pousser. Ces habiletés servent de «pierre angulaire» à tous les sports. Selon la manière dont on les organisera, elles pourront développer 4 qualités:

1 Flexibilité

2 Endurance cardiovasculaire

3 Vitesse

4 Force musculaire

Pour chaque nouvelle habileté que doit acquérir un jeune, il y a un moment qui est « le plus propice ». On nomme ces moments "les phases sensibles du développement". C'est le moment où le jeune risque le plus d'améliorer une qualité pour plus tard. C'est un peu comme s'il "emmagasinait" ces qualités physiques et sera prêt à les faire croitre, dans un futur proche, selon le sport qu'il pratiquera.

Donc, pour obtenir une population active et en bonne santé, tous les jeunes doivent posséder une bonne maîtrise des habiletés motrices et sportives de base.

Voici un tableau résumé des âges estimés pour le développement optimal.


Au regard de ce graphique, on remarque que la plupart des éléments du savoir-faire physique se développent très tôt, souvent avant l'âge de 13 ans.

Les circuits d'entrainement TREKFIT, avec leurs éléments de sauts, de grimpage, de pousser et tirer travaillent différentes habiletés motrices fondamentales et sont aussi un formidable espace ludique pour développer la dernière des composantes; la force musculaire, qui s'étend de 13 ans à 18 ans.

Les adolescents qui ne souhaitent pas faire de la musculation traditionnelle en salle peuvent obtenir les mêmes résultats musculaires en utilisant les circuits TREKFIT. Les consignes d'utilisation sur les panneaux d'affichage sont claires et comportent toujours des options de variation d'intensité. Les adolescents pourront se donner des défis pour se mesurer entre eux et puisqu'il s'agit toujours de mouvements avec le poids du corps et non d'une charge à lever, les risques de blessures sont quasi inexistants.

Réalisations

«L’installation sur nos terrains des structures TREKFIT a permis d’offrir, à nos différents clubs sportifs, un nouveau plateau de grande qualité favorisant le conditionnement physique de nos jeunes. De plus, les équipements sont mis à la disposition de la communauté le soir et la fin de semaine. Cet aménagement extérieur est fort apprécié de tous.»

Direction - Externat Sacré-Cœur de Rosemère

Plus

Vous avez des questions concernant TREKFIT à votre école ?

Contactez-nous

La cour d'école selon Trekfit

Les écoles sont le coeur de la vie de nos jeunes. Chez TREKFIT, nous aspirons depuis nos tout débuts, à devenir un instrument de changement social positif quant à la santé et au bien-être des jeunes.

Nous croyons que c’est en leur offrant un lieu de vie rassembleur, leur permettant de développer leurs aptitudes sociales et physiques, mettant les bases pour le développement d’une vie active à long terme que nous pouvons les soutenir dans leur développement. Nous avons donc imaginé la cour d’école idéale pour les aider en ce sens.

En cour de réflexion, nous nous sommes naturellement dirigé vers le Lab-école et le mémoire Penser l’école de demain, nous aidant ainsi à appuyer nos idées. Les constats du Lab-école étant directement liés à nos observations, nous n’hésitons pas à partager certaines de leurs conclusions.

Voir site web Lab-école

Nos pistes de réflexion sur le développement de la cour d’école idéale :

Lieu de collaboration, de rassemblement.

Détails

Au Québec, des efforts sont déployés afin de démontrer la juste valeur de la cour d’école sur la réussite et la santé des jeunes. En effet, elle constitue le lieu de rassemblement idéal pour que tous, en même temps et dans un même lieu, bougent, s’amusent et fassent le plein d’énergie à l’extérieur.

Considérant qu’elle est le premier endroit où l’enfant met les pieds à son arrivée à l’école le matin et qu’il y façonne sa première impression de la journée, considérant que l’enfant y passe en moyenne 20 % de sa présence quotidienne à l’école et qu’il s’y retrouve au moins 720 fois dans une année scolaire, inutile de préciser que celle-ci revêt pour lui une importance particulière.

L’espace extérieur qui borde l’école rassemble plusieurs fonctions : c’est un milieu de vie pour les jeunes, un lieu de rassemblement, un environnement de travail pour l’équipe - école ainsi qu’un noyau à vocation communautaire. Pour les élèves, il s’agit d’un lieu important de socialisation, où ils apprennent à communiquer et à partager. La cour d’école représente également un lieu déterminant pour le développement des jeunes du point de vue moteur et cognitif. Le jeu y est permis et encouragé, et la créativité des élèves est mise de l’avant de plusieurs façons. À l’échelle de la communauté, une cour utilisée à son plein potentiel devient un espace propice au rassemblement, au partage, à la découverte et à la transmission de valeurs de vivre-ensemble.


Puisque la cour d’école doit s’ouvrir à sa communauté, il serait essentiel de la réfléchir de façon à ce qu’elle soit la plus inclusive possible pour permettre à tous, jeunes et adultes, de socialiser, de s’y ressourcer et de s’y amuser.

Un espace public au service de la communauté doit disposer d’un mobilier pouvant être utilisé par tous les citoyens, quel que soit leur âge et leur forme physique. Non seulement des équipements qui enrichissent l’environnement dans lequel ils sont implantés, mais qui peuvent aussi être utilisés par quiconque, et ce, sans risque de blessure et à des niveaux d’intensité variés.

Source : Le Lab-École, Penser l’école de demain, 2019

Développer les aptitudes physiques des jeunes, tout en s'amusant !

Détails

La cour d’école est un lieu intégrateur qui contribue au développement de saines habitudes de vie et qui consolide les aspects du développement global de l’enfant. Si ce dernier peut y prendre des risques en toute sécurité et relever des défis à sa mesure, il pourra dès lors s’épanouir et développer son sentiment de compétence, sentiment qui aura invariablement une incidence sur sa réussite éducative.

C’est également dans ce lieu que l’enfant peut développer ses habiletés motrices lui permettant ainsi d’optimiser sa pratique régulière d’activités physiques et de contribuer au développement de saines habitudes de vie. C’est pourquoi il paraît essentiel de consentir temps et énergie pour aménager un espace de vie qui lui permettra d’évoluer et de se développer dans un milieu sain et sécuritaire, et ce, en toutes saisons.

Nous savons maintenant que le sentiment d’efficacité personnelle contribue fortement à la qualité des expériences. Voilà pourquoi le développement précoce d’une variété d’habiletés motrices est un vecteur crucial pour l’adoption d’un mode de vie physiquement actif et son maintien à l’âge adulte.

Ainsi, nous remarquons que les jeunes sont souvent en manque d’idées d’activités une fois passé l’âge des terrains de jeux. Pour les jeunes adolescents, l’entrainement traditionnel ne suscite pas encore d’intérêt. Ils veulent faire des activités qui impliquent davantage le jeu et le défi plutôt qu’un entrainement traditionnel. Les équipements tels que le Mur d’Escalade, la Jungle de Bambous, la Travers de géants sont attrayants pour ce groupe et présentent une excellente façon pour eux de demeurer actifs. Inspirés par les tendances telles que les parcours de style American Ninja Warrior, ils peuvent compétitionner les uns contre les autres, de façon dynamique et amusante. Et pendant ce temps, ils développent des habiletés motrices fondamentales comme la vitesse d’exécution, la force musculaire et l’endurance cardiovasculaire, correspondant, tel qu’illustré ci-dessous, aux phases sensibles de développement propres à leur groupe d’âge. Cela leur permettra plus tard d’atteindre leur plein potentiel dans la pratique de tous les sports. Et puis, vers l’âge de 16 ans, ils commenceront peut-être à s’intéresser davantage à la callisthénie ou à la musculation.

De plus, les études ont démontré que les individus qui s’entrainent en groupe sont plus susceptibles de persévérer. Les équipements permettant la présence simultanée de plusieurs utilisateurs sur la même pièce deviennent essentiels. Joignant des entrainements efficaces, en groupe, sur des équipements ludiques et amusants, nous aidons les jeunes à développer leurs aptitudes et intérêts pour une vie plus active.

Reconnaissant l’importance de l’activité physique chez les jeunes, nous nous sommes associés au Grand Défi Pierre Lavoie. Participant à l’épreuve du 1000 km 2019, nous avons rallié nos fournisseurs, employés et amis à cette importante cause qu’est la santé de nos jeunes.

Pour en savoir plus sur cette organisation : legdpl.com

Source : Le Lab-École, Penser l’école de demain, 2019

L’importance de la pratique d’activités en plein air.

Détails

Le lien qu’entretiennent les jeunes avec la nature s’est dégradé grandement de même que le temps consacré au jeu libre. Cependant, une demande sociale pour les activités en plein air est en constante évolution. Un sondage mené au Québec auprès des jeunes révèle que 90 % d’entre eux aiment être en nature « parce que cela leur fait du bien ». De même, 84 % des jeunes mentionnent que si l’occasion leur était donnée, ils souhaiteraient faire plus d’activités en plein air et en nature.

Les recherches démontrent de nombreux bénéfices de la pratique d’activités physiques de plein air, notamment en ce qui concerne la réduction du stress, la diminution des symptômes de la dépression, l’aide à la concentration, la diminution des symptômes associés au trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité. L’activité physique en plein air favorise aussi les interactions sociales, contribue au développement moteur, prévient le développement de la myopie, facilite le sommeil et améliore le fonctionnement du système immunitaire. D’ailleurs, selon l’ouvrage Your Brain on Nature : The Science of Nature’s Influence on your Health, Happiness and Vitality, les avantages associés à l’activité physique doublent lorsque la pratique de celle-ci entre en contact avec la nature. Dans le même ordre d’idées, les bénéfices potentiels observés relativement à la nature sont nombreux : l’amélioration de la confiance en soi, des compétences sociales, de la communication, de la motivation, de la concentration, de la motricité fine et globale, le développement des connaissances qui touchent à l’environnement et l’augmentation de la fréquence des visites dans un milieu naturel en famille, en sont quelques-uns.

Source : Le Lab-École, Penser l’école de demain, 2019

La cour d’école selon TREKFIT inclut :

  • Circuits d’entrainement particulièrement utilisés pour cours de groupe et cours d’education physique.

  • Obstacles se fondant avec la nature (Jungle de bambous, Traverse de géants, mur d’escalade etc.) afin de permettre le développement des habiletés physiques de base et le jeux libre en groupe.

  • Espaces de rassemblement / détente.
  • Piste cyclable à proximité permettant le transport actif pour les jeunes.
  • Terrains dédiés au sports d’équipes conventionnels.
  • Parc pour enfants ouvert à la communauté.
  • L’intégration d’une variété d’espaces naturels (saisonniers, couverts, sols variés, reliefs etc.)

Vous avez des questions concernant TREKFIT à votre école ?

Contactez-nous