TREKFIT remporte le premier prix !!! « Innovation en design de produits au bénéfice d’une société vieillissante»

TREKFIT est fier d’avoir remporté le prix « Innovation en design de produits au bénéfice d’une société vieillissante».

Avec ces équipements novateurs et son programme d’entraînement « en douceur » développé par le kinésiologue chevronné Alexandre Paré, TREKFIT permet aux personnes vieillissantes de prolonger leur autonomie. Le programme d’entraînement est centré sur le renforcement des membres inférieurs et du tronc pour améliorer la stabilité et l’équilibre et ainsi éviter les chutes. Afin de rendre l’activité physique accessible à tous, la bande vidéo de chacun des exercices est disponible sur le site internet de TREKFIT. Des cours de groupe qui répondent aux enjeux des aînés sont également offerts sur les installations TREKFIT.

Le système d’entraînement TREKFIT a été conçu par Vincent Clarizio, designer chez Signature design communication.

Innov-Âge a institué le prix InnovA « Innovation en design de produits au bénéfice d’une société vieillissante . Tout manufacturier ayant adapté ou développé un produit pour répondre aux besoins des aînés qui désirent vivre le plus longtemps possible chez eux et demeurer actif dans leur communauté était admissible au concours.

Trekfit s’est donné pour mission de contribuer à l’amélioration de la santé de la population par l’activité physique en offrant l’accès permanent et gratuit à de l’équipement de conditionnement physique en plein air.

À propos d’Innov-Âge

Innov-âge a été mis sur pied en 2007 en collaboration avec les principaux partenaires de la Fédération International du vieillissement au Canada, lesquels incluent le gouvernement du Québec, le gouvernement du Canada et la Ville de Montréal.

Les activités d’Innov-Âge sont orientées autour des enjeux rattachés au vieillissement dans nos sociétés contemporaines et visent à mettre en lumière les solutions et les innovations créées à divers niveaux, gouvernemental, entrepreneurial et sociétal, pour répondre à ces enjeux et favoriser le mieux-être des personnes vieillissantes.

Cours d’Entraînement en circuit TREKFIT

Cours d’entraînement en circuit Trekfit
Parc Jean Drapeau et Parc Laurier
Participez au cours d’entraînement en circuit Trekfit du Parc Jean Drapeau et du Parc Laurier avec le célèbre kinésiologue Alexandre Paré et son équipe. Des cours d’entraînement conçus pour atteindre vos objectifs plus rapidement, le tout dans un environnement naturel et enchanteur.
Tous les cours comportent :

1. Deux évaluations de la condition physique comprenant des tests musculo-squelettiques, cardiovasculaires et de composition corporelle. (Valeur de $200 en centre de conditionnement)

2. Un entraînement fonctionnel : Mouvements comprenant des composantes d’équilibre, de stabilisation et qui représentent des gestes de la vie quotidienne.

3. Travail des muscle stabilisateurs : Entraînement des muscles qui permettent de garder les articulations stables, en bonne santé et de se prémunir contre les blessures.

4. Utilisation des installations Trekfit et d’équipement complémentaires tels élastiques, haltères courts, kettlebells, matelas, ballons médicinaux.

5. Entraînement en intervalles qui alternent les temps de travail avec des temps de repos minimum.

6. Supervision par un kinésiologue durant toute la durée de la séance d’entraînement.

7. Entraînement qui développe l’esprit d’équipe et la coopération le tout dans un environnement ludique et motivant.

Les objectifs du cours sont :
• Améliorer le système cardiovasculaire
• Améliorer la force et l’endurance musculaire
• Favoriser la perte de poids Alors si…

Inscrivez-vous au cours d’entraînement en circuit Trekfit.
Session à venir :

Parc Jean-Drapeau
12 Septembre au 4 Décembre 2011 (12 semaines)

Parc Laurier
19 Septembre au 11 Décembre 2011 (12 semaines)

Inscription par téléphone au 514 447 8884 #48
Inscription en ligne

Cours offerts

Entraînement en circuit – Forme Plus
L’entraînement en circuit consiste à exécuter des mouvements successifs suivis par une courte phase de repos. Cette façon de s’entraîner permet de travailler tous les muscles du corps ainsi que le système cardiovasculaire, le tout dans une durée minimale. Résultat, vous dépensez plus de calories qu’avec un entraînement musculaire traditionnel et vous améliorez votre condition physique plus rapidement.

Éléments constituant un cours :
1.    Échauffement dynamique
2. Segment cardiovasculaire
3. Entraînement en circuit de 30 minutes
4. Segment cardiovasculaire
5. Retour au calme et étirements inspirés du yoga

Idéal pour :
•    Remise en forme générale
•    Novice en musculation
•    Perte de poids

Entraînement en circuit – Défi Sportif
L’entraînement en circuit consiste à exécuter des mouvements successifs suivis par une courte phase de repos. Cette façon de s’entraîner permet de travailler tous les muscles du corps ainsi que le système cardiovasculaire dans une durée minimale.

L’intensité de ce cours est plus élevée que le cours d’initiation et s’adresse aux personnes déjà en bonne condition physique pour qui l’essoufflement ne fait pas peur!

Éléments constituant un cours :
1.    Échauffement dynamique
2. Entraînement en circuit de 50 minutes
3. Exercices d’agilité et de vitesse
4. Segment cardiovasculaire

Idéal pour :
•    Personnes déjà en bonne condition physique
•    Maintenir la condition physique entre deux saisons sportives
•    Améliorer la force et l’endurance musculaire
•    Améliorer la capacité anaérobie
•    Perdre de poids

La santé des aînés

La santé des aînés par Alexandre Paré

Le problème avec le vieillissement n’est pas d’avancer en âge mais plutôt de réussir à le faire avec le moins de dépérissement possible des fonctions humaines. C’est précisément dans cette optique que le texte qui suit fait état, de manière plus spécifique, des avantages musculo-squelettiques associés à un mode vie actif pour les personnes vieillissantes.

Lors du recensement de 2006, le Québec comptait plus d’un million de personnes âgées de 65 ans et plus. Ces personnes représentaient 14,3 % de la population de la province, ou un Québécois sur sept 1. Dans la vision actuelle du vieillissement, l’activité physique est une mesure de santé publique de premier plan pour contrecarrer la détérioration physique et le déclin de la capacité fonctionnelle des personnes avançant en âge, de même que le développement des principales maladies chroniques liées au vieillissement 1.

Chez la population générale, les chutes représentent 29% des hospitalisations mais elles sont surtout concentrées chez les aînés. À preuve, les chutes représentent 62% des hospitalisations pour ce groupe de citoyen et provoquent 90% des fractures 11. Selon l’agence de santé publique du Canada, une réduction des chutes de 20% chez les aînés engendrerait une économie des 138 millions de dollars par années 11.

En générale

L’activité physique est l’un des meilleurs moyens d’améliorer la mobilité et l’autonomie des personnes âgées 1. Après l’âge de 30 ans, plusieurs de fonctions du corps déclinent de 2 %/année chez un individu sédentaire. Par contre, chez les personnes actives, cette perte de capacités n’est que de 0,5%/année. Une personne de 90 ans aura donc perdu 70% de ses fonctions en restant sédentaire mais seulement 30% si elle est active régulièrement 3.

La longévité

Les personnes qui ont été peu actives pendant une partie de leur vie et qui se mettent à pratiquer régulièrement des activités physiques bénéficieront d’une amélioration notable de leur capacité fonctionnelle spécialement dû à la réduction de maladies chroniques. Cet avantage accroît la longévité car plus le volume d’activité physique est important, plus le risque de décès prématuré est faible 1-9.

Les muscles

Pendant longtemps on a cru que lever des charges relativement lourdes était réservé aux jeunes adultes en bonne santé. Bon nombre de gens ont endossé cette théorie car l’observation du vieillissement naturel nous confirme qu’entre l’âge de 30 et 80 ans, la masse musculaire diminue de 30 à 60 % 1. Chez la personne âgée, le phénomène de diminution de la masse musculaire, qui se nomme sarcopénie, se produit à un taux moyen de 5 % par décennie entre l’âge de 25 et 50 ans, et de 10 à 15 % par décennie subséquente 1-4. Le graphique-1 illustre bien ce phénomène.

L’atrophie musculaire est causé principalement par une non-utilisation graduelle et sélective des fibres musculaires, surtout celles à contraction rapide. Il s’ensuit donc une perte de force et d’endurance musculaire qui n’est pas due, comme on voudrait bien le croire, à une conséquence normale du vieillissement, mais plutôt en grande partie, à une inactivité physique chronique qui accompagne habituellement l’avancement en âge 1-3. Si rien n’est entrepris comme programme d’entraînement musculaire, la force déclinera de 15% par décennie entre 60 et 79 ans et de 30% après l’âge de 80 ans 4.

Les chutes chez les aînés

La conséquence la plus importante de la sarcopénie chez l’ainé est sans aucun doute l’augmentation de la probabilité de chuter. La littérature scientifique actuelle est claire à ce sujet ; la force des membres inférieurs est inversement proportionnel aux risques de chutes 1-4-10. Les autres facteurs prédisposant aux chutes sont entre autre; d’avoir un équilibre précaire, une mobilité réduite, de la difficulté à marcher et être sédentaire 1. On note qu’après l’âge de 65 ans, une personne sur trois est victime d’une chute au moins une fois par année et cette proportion touche d’avantage les femmes que les hommes.1 Fort de ces éléments, on est à même de constater que la prévention des chutes se décline en 3 action importantes :
•    Augmentation de la force musculaire; spécialement des jambes et aussi de tout le corps 1-3-7-10.
•    Pratique d’exercices spécifiques sollicitant l’équilibre 3-7.
•    Amélioration de la stabilité posturale (tonification des muscles du tronc et du dos) 1.

La force musculaire

Parmi les qualités physiologiques modifiables, la force est certainement celle qui représente le potentiel d’amélioration le plus spectaculaire. Plusieurs études ont montrés des gains en force suite à un protocole d’entraînement musculaire constitué d’exercices avec poids du corps ou avec appareils 1-4-9-12-13. Les résultats sont variés mais ils oscillent entre des gains de 30% à 100%, et ce en 3-4 mois d’entraînement musculaire 4-9. L’âge des participants varie habituellement entre 60 et 80 ans et ils utilisent des charges équivalentes à 50% de leur capacité maximale lors des premières semaines, puis augmentent ce pourcentage à 80% vers la fin des expérimentations.

Les 2 études les plus spectaculaires ont été réalisées par Fiatarone en 1990 et 1994 avec des hommes et femmes âgés en moyenne de 90 et 87 ans respectivement. Suite à 8 semaines d’entraînement des quadriceps, les personnes de 90 ans ont vu leur force augmenter de 174%, leur masse musculaire de 9% et leur temps de déplacement à la marche diminuer de 48%. Du côté des gens de 87 ans, leur force a augmenté de 113% et la masse musculaire de 3%.

Ces résultats mettent en évidence qu’il n’est pas nécessaire d’obtenir une hypertrophie musculaire pour améliorer la force musculaire et qu’à tout âge de la vie, le muscle squelettique humain réagit positivement au stimulus auquel il est soumis. Contrairement à ce qui est véhiculé, l’utilisation de charge légère en musculation pour aînés donne très peu de résultat tant au point de vue de la force que de la prévention de l’ostéoporose 5-9. On recommande de faire 1 à 3 séries et d’utiliser une charge avec laquelle on peut réaliser entre 8 à 15 répétitions afin de sentir que les dernières sont difficiles 2-3. Il faut donc travailler avec des charges modérées à élevées, si l’on veut obtenir des résultats optimaux.

L’équilibre

Comme mentionné précédemment, l’équilibre est un des éléments fondamentaux pour contrer les chutes chez les personnes âgées. Étonnamment, le fait de gagner en force se traduit aussi en un meilleur équilibre 6.

Outre cette façon d’améliorer l’équilibre, en voici d’autres : se tenir debout sur une jambe, se lever sur la pointe des pieds, se déplacer latéralement et marcher en plaçant un pied devant l’autre sur une même ligne 3-7. Un des grands principes en entrainement de l’équilibre réside dans le fait que pour solliciter cette qualité on doit déséquilibre l’individu afin de provoquer une réponse adaptative positive. La marche sur surface irrégulière est donc un excellent moyen de faire en sorte que la base de contact au sol soit en constant changement, obligeant ainsi la personne à développer des stratégies d’équilibre pour contrer cette déstabilisation ponctuelle 9.

Une autre façon d’améliorer son équilibre consiste à faire des mouvements de musculation pour les jambes avec une phase concentrique très rapide, à condition de travailler à faible intensité 8. En effet, les chercheurs ont découvert que lorsqu’on utilise une charge légère et qu’on exécute le mouvement requis rapidement, il est possible d’améliorer l’équilibre (voir graphique-2) 8.

La mobilité articulaire

Une grande amplitude de mouvement au niveau des articulations des genoux, des hanches, du dos et des épaules permet de se pencher, de s’étirer et de se tourner plus aisément, autant de mouvements élémentaires qui composent nombre d’activités courantes telles que marcher, prendre son bain, monter un escalier ou s’habiller 1. Puisqu’à l’âge de 70 ans, la flexibilité des personnes inactives aura diminué de 20 à 30%, il est donc important de porter une attention particulière à la souplesse et l’amplitude des articulations. Un aîné flexible aura moins mal au bas du dos, conservera plus longtemps la mobilité de ses articulations et développera moins de blessures à celles-ci.1

Système cardio-vasculaire

Les activités de type aérobie n’ont que très peu d’effet sur le développement de masse musculaire 9. Par contre elle améliore grandement la santé cardiovasculaire, la tension artérielle et le profil lipidique. Elles doivent être faites à une intensité moyenne à élevée, pendant 30-60 minutes, 4 à 7x/sem afin d’atténuer la diminution de la consommation maximale d’oxygène qui accompagne le vieillissement. Note importante; si l’activité aérobie est de faible intensité, le seul avantage qu’on en retire est la diminution de la tension artérielle, et ce, chez les individus déjà hypertendus.

L’entraînement en circuit, qui consiste à effectuer des exercices musculaires de manière successive en y intercalant des séquences de marche ou de jogging, est idéal pour les personnes âgées.

Prescription d’exercices pour les personnes âgées

Musculation
Cibler les groupes musculaires suivants : Jambes, pectoraux, dos, bras, épaules et abdominaux 3. Faire des mouvements multi-articulaires par opposition aux mouvements uni-articulaires 3. Les individus plus à risque de tomber doivent pratiquer des exercices d’équilibre 3x/semaine 7. Faire 1 à 3 séries de 8 à 15 répétitions à une intensité entre 60 et 80% de sa force maximale et ce, 2x/semaine 5-10.

Lorsqu’il devient facile de faire 15 répétitions, il est temps d’augmenter la charge afin de solliciter à nouveau le muscle et d’en recevoir tous les avantages 6. Inclure des mouvements avec vitesse lorsque la condition physique s’y prête 10.

Cardio
Les recommandations cardiovasculaires sont résumées dans le tableau suivant 9 :

En résumé

Pour conclure de façon très succincte, disons que d’un point de vue musculo-squelettique, les 2 enjeux majeurs pour les personnes âgées sont :
•    Éviter les chutes
•    Maintenir l’autonomie

À la lumière de ce qui a été dit précédemment, les moyens efficaces pour y parvenir se présentent donc comme suit, dans leur ordre d’importance :
1.    Renforcer les membres inférieurs et le tronc
2.    Ralentir l’ostéoporose
3.    Développer et maintenir l’équilibre
4.    Maintenir la mobilité articulaire et la flexibilité

Références
1. Avis du comité scientifique de Kino-Québec. 2002. L’activité physique, déterminant de la qualité de vie des personnes de 65 ans et plus. Bibliothèque nationale du Québec

2. Centers for Disease Control and Physical activity for every one. How much physical activity do you need?

3. American College of Sports Medicine, Fit Society Page, summer 2003

4. Robert S. Mazzeo, in ACSM, Current Comment, Exercise and the Older Adult.

5. Darryn S. Willoughby, in ACSM, Current Comment, Exercise and the Older Adult.

6. National Institut of Aging, National institut of health. Bethesda, MD 2009

7. Healthier US Gov. 2008 Physical Activity Guidelines for Americans

8. Orr R, de Vos NJ, Singh NA, Ross DA, Stavrinos TM, Fiatarone-Singh MA. Power training improves balance in healthy older adults. J Gerontol A Biol Sci Med Sci. 2006 Jan;61(1):78-85.

9. ACSM Exercise and Physical Activity for Older Adults. Position Stand, 2009

10. Baechle,T.R., Earle,R.W. (2008). Essential of strength training and conditioning,3e éd. Champaign, IL :Human Kinetics.

11. Agence de santé publique du Canada. 2005. Rapport sur les chutes des aînés au Canada

12. Fiatarone et all. 1990. High-intensity strength training in nonagenarians. Effects on skeletal muscle. JAMA. Jun 13;263(22).

13. Fiatarone et all. 1994. Exercise training and nutritional supplementation for physical frailty in very elderly people. N Engl J Med. 1994 Jun 23;330(25)

Un entraînement qui fait changement!

Il y a tout plein de bonnes façons de se sentir belle et bien dans sa peau. Celles qui font de l’exercice régulièrement vous diront que ça marche vraiment!

Vous avez besoin d’une bonne source de motivation?

Le nouveau circuit d’entraînement Trekfit est en plein ce que vous attendiez.

La compagnie québécoise Trekfit a décidé d’installer des équipements de conditionnement physique en plein coeur du parc Jean-Drapeau. Présentées sous forme de circuit d’entraînement, les installations sont offertes tout à fait gratuitement. N’est-ce pas génial?

En consultant le site Internet www.trekfit.ca, vous pourrez voir toutes les installations qui sont offertes et établir votre parcours en fonction de votre forme physique et de vos goûts. Trekfit permet donc aux plus sportifs comme aux novices de s’entraîner le plus efficacement possible.

Chaque station du parcours est munie d’un panneau informatif qui explique comment utiliser les appareils en toute sécurité. C’est comme avoir un entraîneur avec soi!

Avec toutes les combinaisons qui sont offertes, impossible de tomber dans la routine. Vous pourrez effectuer un parcours différent chaque fois! Gageons que vous oublierez votre habituel abonnement au gym… du moins jusqu’à ce que ce que tombe la première neige.

Mardi 14 septembre 2010

par : Myreille Simard

http://www.clindoeil.ca/beaute/article/15333356

Mobilier urbain sportif

Avec le circuit Trekfit, le parc Jean-Drapeau propose une façon originale de s’entraîner en plein air et gratuitement. Plus qu’un simple concept sportif, le projet permet de faire pénétrer une nouvelle conception du mobilier urbain dans un parc.
Depuis le début de l’été, les Montréalais peuvent abandonner leur centre de remise en forme pour aller à l’île Sainte-Hélène s’entraîner gratuitement en plein air sur le circuit Trekfit. Il s’agit d’un petit parcours circulaire, ponctué de cinq stations différentes équipées de bancs, de barres et d’échelles, permettant de pratiquer 20 exercices physiques différents (tractions, redressements, sauts, etc.) “Nous souhaitions proposer de nouveaux services à notre clientèle, pour compléter notre offre d’équipements sportifs destinés autant aux athlètes qu’au grand public”, rapporte Nathalie Lessard, directrice des communications de la Société du parc Jean-Drapeau.

C’est une toute jeune société montréalaise créée en janvier 2010, TREKFIT, qui a imaginé ce parcours d’entraînement. Lors d’un de ses voyages aux États-Unis, alors qu’il était vice-président des ventes de la boisson énergisante GURU, son fondateur Eric Temeo découvre une série de vieux modules d’hébertisme dans un parc national du pays. “J’étais déjà sensibilisé au problème de l’obésité en Amérique du Nord. Les deux tiers des Canadiens souffrent d’embonpoint et notre obésité infantile a été multipliée par 15 en 10 ans!” rappelle-t-il. Pour définir les programmes d’exercice, il s’associe à Alexandre Paré, le kinésiologue et entraîneur personnel de plusieurs artistes québécois que l’on retrouve dans des émissions de télévision comme Salut Bonjour. Pour le design des équipements, il fait appel à Signature Design Communication, qui a récemment eu le mandat du mobilier urbain amovible de la Place des Arts (en consortium avec Morelli Designers) et a conçu la signalétique de sociétés comme Air Canada ou la Banque Laurentienne.

Un design discret

L’idée du parcours sportif en plein air ne date pas d’hier. C’est un officier de marine français, Georges Hébert, qui imagine au début du 20e siècle une méthode d’entraînement physique naturelle (opposée à la gymnastique) qui prendra son nom, l’hébertisme. Pendant longtemps, ce genre de parcours est réservé aux militaires et aux pompiers, avant d’être démocratisé en Europe dans les années 90, puis au Québec il y a une dizaine d’années, avec l’apparition d’une variante aérienne: le parcours dans les arbres. Depuis plusieurs années, de nombreux entraîneurs proposent sur le Web des circuits en plein air qui invitent à utiliser les bancs des parcs ou les arbres comme supports d’exercice.

Mais l’originalité de Trekfit est de proposer un circuit à côté de chez soi bien qu’en plein air, et gratuit bien que doté d’équipements. “C’est l’interprétation urbaine de l’hébertisme”, traduit Eric Temeo. Le design de l’installation visait à répondre à ce double objectif: évoquer la nature, tout en assumant les contraintes de la ville. “Nous avons utilisé un béton flexible pour donner aux équipements des formes fluides qui évoquent la nature environnante et nous avons privilégié des éléments fixes ne demandant aucun entretien”, relate son concepteur Vincent Clarizio de Signature Design Communication. Pourtant, malgré leur couleur neutre et leur forme métaphorique, les équipements Trekfit ne disparaissent pas totalement. Est-ce grâce à leurs matériaux ou à la finesse de leurs lignes? Ils rappellent plus le mobilier urbain contemporain qui investit nos places publiques que les formes mal dégrossies de la nature. Certains esprits flagorneurs pourraient même faire un rapprochement avec la sculpture Migration de Robert Roussil, qui témoigne à quelques pas de là de l’Expo 67. Mais pour le moins, il faut reconnaître qu’il s’agit là d’une incursion réussie d’une certaine idée de la ville dans un parc urbain.

Et demain?

Le circuit Trekfit de l’île Sainte-Hélène est pour le moment de taille très modeste. Eric Temeo estime que sa capacité est de 15 à 20 personnes à la fois, pour une durée d’utilisation de 15 minutes (donc moins d’une minute par exercice, ce qui suppose un entraînement au pas de course!). Toutefois, il faut y voir un premier test qui devrait déboucher sur la réalisation d’autres parcours du genre. Comme le souligne le fondateur de Trekfit, “il y a une telle demande de la part des municipalités que l’on envisage une explosion du marché d’ici l’an prochain. C’est le début d’une nouvelle vague!”

par Alain Hochereau

Pour infos pratiques, exercices et programme d’entraînement Trekfit: www.trekfit.ca
Signature Design Communication: www.signaturedesign.ca

http://www.voir.ca/publishing/article.aspx?zone=1&section=25&article=72743

Macadam – Garder la forme dans un gymnase en plein air

L’été en ville, c’est l’occasion de sortir de la routine ou des sentiers battus. Cette année encore, nos journalistes ont déniché pour vous des coins surprenants, des activités méconnues, des personnages, et fait plusieurs découvertes qui donnent leur texture à nos villes.

Ce que ça peut être stressant de s’entraîner dans un centre de conditionnement! Faut suer à proximité des autres. Essayer de ne pas trop penser à ce qu’on a l’air avec notre ventre qui gigote alors qu’on tente de pianoter son erre d’aller sur le clavier tapis roulant. «On ne devrait surtout pas être esclave des machines», reconnaît Éric Tomeo, fondateur du nouveau circuit Trekfit, un équipement d’entraînement en plein air, dont le premier de son espèce loge au parc Jean-Drapeau, entre un parc pour enfants et le complexe aquatique.

«Même qu’après avoir essayé le circuit, tu réalises que tu peux reproduire les mêmes exercices à la maison avec une chaise de cuisine ou l’escalier dehors», suggère l’entrepreneur, qui a voulu redonner à l’exercice physique ses lettres de noblesse, et surtout sa simplicité. Que ce soit la grand-maman qui a envie de se délier les mollets pendant que son petit-fils s’amuse à attraper des papillons autant que le nageur de compétition qui veut s’entraîner avant de plonger, tous les types de sportifs sont les bienvenus dans ce «parc pour adultes».

Un kinésiologue dans le coup

Pour s’assurer que ses stations offrent un exercice des plus complets, M. Tomeo s’est lié à Alexandre Paré, kinésiologue au corps musclé jusqu’aux oreilles. Ce dernier a conçu les séances d’exercices de chacune des cinq stations du circuit Trekfit, des parcours qu’on peut prendre dans leur version facile — ou «sportif en formation» — lorsqu’on a un physique moins découpé que l’expert Paré. Si l’idée fait penser aux installations colorées sur lesquelles les aînés asiatiques se dégourdissent, lorsqu’on lui fait part de la comparaison, le spécialiste tique.

«C’est pas parce qu’ils ont de l’équipement extérieur que c’est valable d’un point de vue physiologique», défend le consultant sur l’aspect santé. La première crainte des personnes âgées, c’est de tomber. «Alors pour éviter ça, faut entraîner les membres inférieurs.» Comme l’explique le spécialiste, tournoyer sur un jeu ludique bleu et rouge, c’est bien amusant, «mais pas très efficace pour travailler les stabilisateurs».

Fondue dans l’environnement

Les stations aux lignes courbes, imaginées par l’équipe de la boîte montréalaise Signature Design Communication, sont quant à elles plus que discrètes. Fabriquées en acier inoxydable et en Ductal®, un béton fibré ultrarésistant, elles se fondent dans l’environnement du parc. D’emblée, exception faite de l’échelle suspendue, on se ne sait pas trop comment s’y exercer quand on regarde le circuit. C’est pourquoi les graphiques sur panneaux viennent illustrer les mouvements qu’on doit faire, tantôt pour s’échauffer, s’entraîner puis finalement s’étirer. Au total, le parcours, qu’il est possible d’imprimer de la maison via le site de Trekfit, prend de vingt à trente minutes à compléter.

Ce sont les rustiques circuits de bois, si populaires il y a une vingtaine d’années sur les pistes d’hébertisme, qui sont à l’origine de l’idée de l’entreprise. Pour son président, l’idée était d’offrir un circuit qui s’adapte à tous, même à ceux qui n’ont pas beaucoup de connaissances en entraînement physique. Fidèle à sa vocation sportive, le parc Jean-Drapeau a pris le leadership en y érigeant ce parc, et l’homme d’affaires, qui ne cache pas son rêve d’implanter son Trekfit sur le mont Royal, est persuadé que l’idée va faire des petits au cours des prochaines années. «Ça va être intéressant de voir comment les villes vont se référer à des spécialistes, prendre des bonnes décisions pour ne pas que l’on se retrouve avec plein de parcs remplis de gadgets qui ne sont pas utiles pour la santé physique.»

http://www.ledevoir.com/recherche/?expression=trekfit&x=0&y=0

(English) Outdoor gym gives average Joe a leg up. Quebec company installs free circuit training system in Jean Drapeau Park

MONTREAL – Not everyone has the luxury of a gym membership, but if you look around, there are some parks with training equipment, most notably an area in Irma Levasseur park in Outremont and new circuit training system recently installed in Jean Drapeau Park on Ile Ste. Helene near the big swimming pool.

Free access to physical activity is the idea behind both of these installations, which are meant for use by people over the age of 13.

No longer just the arena of swings and teeter-totters, parks are catering to the adults, too.

“I think more parks should do this,” said Gazette fitness columnist Jill Barker. “We’re in good company because they have this at the Santa Monica Pier and other places in California.”

The Societe du Parc Jean-Drapeau, a para-municipal body that runs the facilities of the islands (Notre Dame and Ste. Helene) made a deal with a new Quebec company, Trekfit, to be the first to have a high-performance concrete and stainless steel installation that allow participants to exercise every part of the body, doing pull-ups, step-ups, squats and body dips to name a few.

“We wanted to complement the sports centres (basin, track, pool) we already have with this kind of outdoor gym,” said park spokesperson Nathalie Lessard.

Eric Tomeo, president of Trekfit, said many elite athletes train at Jean Drapeau Park -rowers, cyclists and swimmers -and having circuit training on site was a natural fit. The system also is for your average Joe and Josephine who’d like to get a complete workout, at a kinder, gentler pace.

“An elderly couple and a baseball team can both use the same equipment, just at different levels,” Tomeo said.

Parks, like libraries, are the responsibility of each individual borough, so Tomeo will have to make his pitch to all the boroughs and Laval for any future sales as there is no one blanket policy on park equipment. The Societe, with its seven-person board, makes its own decisions on where to spend money.

Trekfit’s system normally costs $70,000, but the park paid under $30,000, a deal Tomeo said was a promotion to show other municipalities and boroughs what this kind of program is all about.

“Parks are great places to go and exercise and this gives people more ways to get fit in the open air,” Barker said.

The equipment is treated with a special surface that is easy to clean, in case Montreal’s graffiti vandals come calling, Tomeo said.

asutherland@thegazette.canwest.com
© Copyright (c) The Montreal Gazette

Gym extérieur au Parc Jean-Drapeau

Les personnes qui souhaitent se mettre en forme mais qui ne peuvent se résoudre à s’enfermer dans un gym, ont désormais accès gratuitement à un circuit d’entraînement aménagé au parc Jean-Drapeau.

lametropole.com

Depuis quelques semaines, cinq îlots créés par la jeune entreprise québécoise, Trekfit, sont aménagés non loin de la piscine du parc Jean-Drapeau. L’installation de ces équipements a coûté 25 000 $ à la société qui gère le site. « Les responsables du parc Jean-Drapeau ont été les premiers à oser acheter nos équipements, a indiqué le président et fondateur de Trekfit, Éric Tomeo. Pour cette raison, nous leur avons offert un rabais. Habituellement, nos circuits se vendent entre 65 000 $ et 70 000 $ ».

La Société du parc Jean-Drapeau étant propriétaire des installations, elle devra se charger de leur entretien. Éric Tomeo a toutefois assuré que les travaux devraient être très limités, puisque le circuit a été conçu à partir de matériaux résistants et qu’il n’inclut aucune pièce amovible. Trekfit a choisi le parc Jean-Drapeau pour installer son premier circuit en raison de la concentration d’athlètes à cet endroit. « Le parc Jean-Drapeau constitue une bonne fenêtre pour nos installations », a expliqué Éric Tomeo.

« Le parc possède déjà des installations sportives permanentes, a ajouté la directrice des communications de la Société du parc Jean-Drapeau, Nathalie Lessard. Pour nous, il s’agissait de bonifier notre offre ». Grâce à cette première installation, Trekfit espère intéresser d’autres municipalités désireuses de rendre l’entraînement physique plus accessible. Deux autres projets seraient en cours de préparation, mais puisqu’aucun contrat n’a encore été signé, Éric Tomeo n’a pas souhaité donner plus de détails.

ENTRAÎNEMENT COMPLET

Le circuit créé par Trekfit pour le Parc Jean-Drapeau comprend 16 éléments. Pour chacun d’entre eux, un exercice est proposé. Les plus aventureux peuvent aussi consulter le site Web de Trekfit pour découvrir une quarantaine d’autres exercices. « Nous voulons montrer que ce n’est pas nécessaire d’avoir de gros équipements pour se tenir en forme », a expliqué le kinésiologue Alexandre Paré. « Les exercices que nous proposons peuvent facilement être réalisés à la maison grâce à des éléments de mobilier ».

Les installations ont été conçues pour les personnes âgées de 13 ans et plus. Elles permettent de développer les muscles stabilisateurs qui sont sollicités par des mouvements dits fonctionnels comme, par exemple, tirer ou pousser des objets et monter des marches.

Source : Métro

Premier circuit d’entraînement extérieur au parc Jean-Drapeau

Les personnes qui souhaitent se mettre en forme, mais qui ne peuvent se résoudre à s’enfermer dans un gym ont désormais accès gratuitement à un circuit d’entraînement aménagé au parc Jean-Drapeau.

Depuis quelques semaines, cinq îlots créés par la jeune entreprise québécoise Trekfit sont aménagés non loin de la piscine du parc Jean-Drapeau. L’installation de ces équipements a coûté 25 000 $ à la société qui gère le site.

«Les responsables du parc Jean-Drapeau ont été les premiers à oser acheter nos équipements, a indiqué le président et fondateur de Trekfit, Éric Tomeo. Pour cette raison, nous leur avons offert un rabais. Habituellement, nos circuits se vendent entre 65 000 $ et 70 000 $.»

La Société du parc Jean-Drapeau étant propriétaire des installations, elle devra se charger de leur entretien. Éric Tomeo a toutefois assuré que les travaux devraient être très limités, puisque le circuit a été conçu à partir de matériaux résistants et qu’il n’inclut aucune pièce amovible.

Trekfit a choisi le parc Jean-Drapeau pour installer son premier circuit en raison de la concentration d’athlètes à cet endroit. «Le parc Jean-Drapeau constitue une bonne fenêtre pour nos installations», a expliqué M. Tomeo.

«Le parc possède déjà des installations sportives permanentes, a ajouté la directrice des communications de la Société du parc Jean-Drapeau, Nathalie Lessard. Pour nous, il s’agissait de bonifier notre offre.»

Grâce à cette première installation, Trekfit espère intéresser d’autres municipalités désireuses de rendre le l’entraînement physique plus accessible. Deux autres projets seraient en cours de préparation, mais puisqu’aucun contrat n’a encore été signé, M. Tomeo n’a pas souhaité donner plus de détails.

Entraînement complet
Le circuit créé par Trekfit pour le Parc Jean-Drapeau comprend 16 éléments. Pour chacun d’entre eux, un exercice est proposé. Les plus aventureux peuvent aussi consulter le site web de Trekfit pour découvrir une quarantaine d’autres exercices.

«Nous voulons montrer que ce n’est pas nécessaire d’avoir de gros équipements pour se tenir en forme, a expliqué le kinésiologue Alexandre Paré. Les exercices que nous proposons peuvent facilement être réalisés à la maison grâce à des éléments de mobilier.»

Les installations ont été conçues pour les personnes âgées de 13 ans et plus. Ils permettent de développer les muscles stabilisateurs qui sont sollicités par des mouvements dits fonctionnels comme, par exemple, tirer ou pousser des objets et monter des marches.

http://www.journalmetro.com/linfo/article/588290–premier-circuit-d-entrainement-exterieur-au-parc-jean-drapeau

JENNIFER GUTHRIE
MÉTRO
27 juillet 2010 19:40

Un nouveau parcours d’entraînement au parc Jean-Drapeau

Nouvelles générales     – Style de vie
Écrit par RueFrontenac.com
Lundi, 26 juillet 2010 16:20
Mise à jour le Lundi, 26 juillet 2010 18:45
Les visiteurs du parc Jean-Drapeau ont maintenant accès gratuitement à un nouveau parcours d’entraînement physique.
La jeune entreprise québécoise Trekfit a levé le voile sur son tout premier parcours extérieur pour le grand public.
Ce parcours, constitué de 16 équipements regroupés en 5 îlots, prend environ 30 minutes à compléter. Il est fait de béton et ne comporte aucune pièce mobile pouvant se briser. Près de chaque îlot, une pancarte présente quatre exercices à effectuer, en plus de versions allégées ou plus difficiles.

Les marcheurs sont invités à utiliser des appareils d’exercice fixes regroupés en cinq îlots. Photo courtoisie Trekfit

«L’objectif est de compléter les 20 exercices dans la séquence prescrite, explique Éric Tomeo, président et fondateur de Trekfit. On obtient alors un entraînement complet de tout le corps : bras, dos, épaules, jambes, etc.» Les appareils sont destinés aux gens de 13 ans et plus.
L’ensemble, situé près du stationnement P-9 et de la piscine, a coûté 25 000 $ à la Société du Parc Jean-Drapeau, qui affirme avoir bénéficié d’un «rabais considérable» puisque ses installations serviront à la promotion de Trekfit. L’entreprise estime le prix normal à 65 000 ou 70 000 $.
Il s’agit de la toute première installation de Trekfit, qui courtise aussi d’autres municipalités.

http://ruefrontenac.com/nouvelles-generales/136-style-de-vie/25829-trekfit-parc-jean-drapeau