On s’entraîne à tout âge au parc Yuile

Article paru dans le journal La Relève

Écrit par Pierre Lussier, publié le 11 octobre 2013

(PL) – Le premier circuit d’entraînement intergénérationnel en plein air de l’arrondissement Pierrefonds-Roxboro a été inauguré au parc Yuile en pleine nature. Réalisé grâce à une subvention de la Ville de Montréal de 68 927 $ soit 50 % du coût total qui s’élève à 137 855 $, taxes incluses, ce circuit sera particulièrement apprécié des gens qui sont soucieux de se tenir en forme.

L’aménagement d’installations intergénérationnelles s’inscrit parfaitement bien dans la volonté de Montréal et de ses arrondissements de susciter un rapprochement entre jeunes et aînés au chapitre des activités physiques malgré la différence d’âge et de forme physique.

Selon le maire de Pierrefonds-Roxboro, Monique Worth, «grâce à des programmes d’entraînement spécifiques, cette nouvelle infrastructure sportive contribuera sans contredit à la qualité de vie des citoyens et citoyennes.».

Ce circuit est composé de huit stations d’entraînement dont deux sont consacrées aux exercices d’étirement et d’échauffement. Ayant pour objectif de promouvoir l’activité physique auprès des citoyens de tous âges et peu importe leur condition physique, chaque station d’entraînement dans ce circuit permet la pratique de quatre exercices de niveau difficile et de quatre exercices en douceur pour un total de 48 exercices. À ce chiffre s’ajoutent quatre exercices offerts par chacune des stations d’étirement et d’échauffement.

Des séances de conditionnement physiques avec des instructeurs certifiés seront offertes sous peu permettant aux citoyens de maintenir ou d’améliorer leur condition physique grâce à un entraînement en plein air, et ce, quatre saisons par année.

Pour plus de renseignements sur le circuit d’entraînement, veuillez contacter la Division des sports, du plein air et des installations de l’arrondissement au 514 624-1429.

Arrivée des exerciseurs intergénérationnels au parc de la Cité

Article paru dans Le Journal de Saint-Hubert

La langue à terre et l’orgueil encore plus bas!     par Carl Gourgue-Perrault

Parc de la Cité, Longueil

SAINT-HUBERT - Avis aux adeptes de salles de gym, il est maintenant possible d’allier course et musculation dans un circuit en plein air au parc de la Cité.

Tractions à la barre, rameur inversé, squat touché et montée à la corde font partie d’une série d’exercices qui peuvent être faits dans le parcours récréatif d’environ un kilomètre qui entoure les bassins d’eau.

Situé à environ 500m de l’arrière du pavillon d’accueil, le circuit comprenant 5 stations en ramènera quelques-uns sur terre après seulement quelques minutes. Les gens qui aiment soulever des poids et haltères seront peut-être déçus, car tout a été conçu de façon à ce que chaque personne soulève son propre corps.

Produits modernes et québécois

Adapté par l’entreprise québécoise Trekfit, les modules d’entraînement peuvent être utilisés par tout le monde, en toute liberté.

«Nous avions vu ces modules à Montréal et nous trouvions qu’ils répondaient à ce que nous voulions offrir aux citoyens, indique la régisseuse à la division plein air de la Ville de Longueuil, Véronique Thuot. Ce sont des structures libres, mais qui, sans faire de jeux de mots, sont aussi structurées, car on retrouve à chacune des stations des panneaux signalétiques expliquant comment faire l’exercice.

Vidéos et entraîneurs personnalisés

Il est même possible d’obtenir une vidéo détaillée de chacun des exercices à l’aide d’un téléphone intelligent, à la simple lecture d’un code QR. Les usagers n’ont qu’à télécharger une application gratuite et viser le code avec leur téléphone.

«Nous sommes d’ailleurs en pourparlers avec Trekfit pour offrir un service d’entraîneur personnalisé au parc. Moyennant des frais, un entraîneur sera présent et pourra mettre sur pied des plans d’entraînement à ceux qui le désirent.»

Bien que la Ville souhaite offrir ce service adapté à compter d’octobre, rien n’a encore été ficelé avec l’entreprise québécoise.

«Ce qui est sûr, c’est que les entraîneurs ne seraient pas présents à temps plein, mais peut-être une à deux fois par semaine, selon une plage horaire déterminée», spécifie Véronique Thuot.

Un succès qui est encore jeune

Aux dires du chef d’unité grands parcs à la Direction de la culture, du loisir et de la vie communautaire de la Ville de Longueuil, Patrick Vandal, les exerciseurs intergénérationnels connaissent déjà un fort succès.

«Chaque soir, nous voyons plusieurs usagers du site qui parcourent le circuit d’entraînement. Les gens semblent vraiment apprécier les modules», soutient-il.

Depuis leur installation, l’Hubertin Igor Volokhov est venu s’entraîner à deux reprises au parc de la Cité.

«C’est ce qui manquait aux plus vieux, car les jeunes peuvent faire beaucoup d’activités ici, mais ce n’était pas le cas pour les adultes. Tant et aussi longtemps que la température le permettra, j’aimerais bien revenir régulièrement m’entraîner en plein air au parc», affirme-t-il auJournal de Saint-Hubert, tout en faisant des répulsions aux barres.

Les mêmes équipements sont également disponibles au parc Michel-Chartrand depuis vendredi.

«Comme la clientèle au parc Michel-Chartrand représente davantage des personnes retraitées, nous comptons offrir des cours adaptés à leur condition. On essaie toujours de satisfaire le plus de gens possible», conclut Véronique Thuot.